Ma première planche

Une fois ma grande planche en chêne ramenée à la maison, elle ne pouvait pas rester indéfiniment  dans cet état. J’ai donc demandé l’aide de mon super mari qui a sorti sa scie circulaire pour me couper le morceau dont j’ai besoin. Même si je manie bien la scie à chantourner, je suis incapable d’utiliser une scie circulaire.

Nous avons obtenu ceci, toujours grisâtre.

DSC_0777

La planche étant brute, il fallait la raboter pour ôter les quelques millimètres grisâtres et accéder au coeur de la planche. J’ai donc de nouveau demandé à mon mari de sortir un super outil, à savoir un rabot électrique. Et là, la planche se découvrait au passage du rabot.

DSC_0779

(Vous noterez que je me contente de prendre des photos pendant que mon mari fait tout le boulot !!)

Après rabotage et un peu de ponçage (avec une ponceuse à bande, toujours pas pour moi), voici ce que nous avons obtenu !

DSC_0781

Il reste encore pas mal de travail de ponçage, je vais donc être obligée de me mettre au ponçage électrique, le ponçage manuel ne suffira pas…

En tout cas, je pense que je retravaillerais avec du chêne, c’est un vrai plaisir de découvrir le bois, et de le toucher, tout doux. Reste à voir si le découpage à la scie à chantourner est aisé. J’ai les lames pour la découpe du chêne, c’est déjà ça.

A suivre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *